CFA hôtellerie restauration

Form’alacarte est un CFA privé (centre de formation d’apprentis). Chaque année, près de 40 apprentis viennent se former dans le domaine de la restauration (cuisine et salle) ou encore de celui de la boulangerie.

Les Indicateurs de résultats
0 %
Réussite aux examens
0 %
Insertion professionnelle dont
0 %
En poursuite d'études*
0 %
Rupture de contrat
0 %
Apprenants satisfaits de leur formation*
0 %
Entreprises satisfaites**

*Source : enquête réalisée auprès des apprentis sur l’année 2020/2021

**Source : enquête réalisée auprès des entreprises sur l’année scolaire 2020/2021

C’est aujourd’hui que se construit l’avenir

Les formations dispensées au CFA sont en constante évolution pour répondre aux besoins des entreprises en personnel qualifié. Cette évolution se poursuit dans les outils mis à la disposition des jeunes.

Les locaux du centre de formation répondent aux besoins actuels et futurs des professionnels et aux réglementations à venir.

Grâce à notre forte expérience de l’entreprise, nous savons former nos apprenants afin qu’ils soient très efficaces en entreprise. Tous nos formateurs sont issus du monde professionnel de la restauration ou de la boulangerie. Ils connaissent votre métier et vos besoins, ils peuvent même adapter la formation du candidat choisi à votre entreprise. Vous bénéficiez ainsi d’un apprenti immédiatement opérationnel.

Le suivi de l’apprenant

Avant même son entrée au CFA (signature du contrat d’apprentissage) l’apprenant fait l’objet d’un suivi attentif. Tout commence avec un test de positionnement afin de proposer la formation la plus adaptée au futur apprenti.

Durant la formation, l’apprenti est suivi régulièrement par les équipes, pédagogique et administrative du CFA notamment par des visites en entreprise, de nombreux échanges téléphoniques avec le tuteur et bien sûr la préparation à l’examen final.

Présentation de l'apprentissage via le CONTRAT D’APPRENTISSAGE

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail en alternance (conclu entre un employeur et un salarié) qui mélange enseignement théorique dans un organisme de formation et mise en pratique au sein d’une entreprise.

But

  • Permettre à un jeune d’obtenir une qualification professionnelle reconnue par un diplôme d’État ou un titre inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
  • Favoriser l’insertion professionnelle.

Bénéficiaires

  • Mineurs de 15 ans peuvent également signer un contrat d’apprentissage sur dérogation s’ils sont sortis du collège
  • Jeunes de 16 à 30 ans
  • Sans limite d’âge pour les candidats à la reprise ou la création d’une entreprise

Rémunération
Salaire en apprentissage au 01/10/211ere année2ème année3ème année
BaseSalaire brutBaseSalaire brutBaseSalaire brut
Moins de 18 ans
27% du Smic429,16 €39% du Smic619,89 €55% du Smic*874,21 €
18 à 20 ans
43% du Smic683,47 €51% du Smic810,63 €67% du Smic*1 064,94 €
21 à 25 ans
53% du Smic842,42 €61% du Smic969,58 €78% du Smic*1 239,79 €
26 ans et plus
100% du Smic*1 589,47 €100% du Smic*1 589,47 €100% du Smic*1 589,47 €

  • Réduction générale renforcée des cotisations patronales applicables sur les rémunérations ne dépassant pas 1,6 fois le Smic.
  • Exonération du versement de la CSG et la CDRS et de cotisations salariales sur la part du salaire n’excédant pas 79% du Smic. Au-delà de 79%, soit pour les apprentis de plus de 26 ans, la part supérieure du salaire reste soumise à des cotisations salariales calculées sur la base du montant réel de la rémunération.
  • Aucune prise en compte de l’apprenant dans les effectifs de l’entreprise

Qui peut embaucher un “contrat de professionnalisation”

  • Tous les employeurs asusujettis au financement de la formation professionnelle (sauf l”état, les établissements publics administratifs, les collectivités territoriales).
  • Les employeurs n’ayant pas procédé dans les 6 mois précédents à un licenciement économique.

Fonctionnement du contrat

  • Durée : 1 ou 2 ans selon le niveau scolaire et l’âge du candidat et le diplôme préparé.
  • Conditions de travail : c’est un salarié à part entière. Pour les moins de 18 ans la réglementation en vigueur s’impose, interdiction du travail de nuit (sauf dérogation), interdiction du travail les jours fériés (sauf dérogation).
  • Rythme pour les apprenants de “Form’alacarte”: Tous les lundi et un mercredi sur deux au centre de formation et le reste de la semaine en entreprise avec 2 jours de repos.
Tutorat

Un tuteur est obligatoire; il doit accueillir, aider, informer et guider le stagiaire. Il doit justifier être titulaire du "Permis de Former". Si ce n'est pas le cas, nous bloquerons des dates afin de lui dispenser cette formation obligatoire.

Incidences pour l’entreprise

Aucune prise en compte de l’apprenant dans les effectifs de l’entreprise

Une aide exceptionnelle est accordée aux entreprises pour les embauches d’apprentis dont les contrats sont signés entre juillet 2020 et juin 2022.
Montant de l’aide
  • 5 000 € maximum pour la première année si l’apprenti est mineur
  • 8 000 € maximum pour la première année si l’apprenti est majeur
A partir de Juillet 2022
L’aide unique à l’apprentissage est réservée aux entreprises qui recrutent des apprentis préparant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac.
Montant de l’aide
  • 1re année d’exécution du contrat : le montant maximum de l’aide est de 4 125 €
  • 2e année d’exécution du contrat : le montant maximum de l’aide est de 2 000 €
  • 3e année d’exécution du contrat (et la 4e année si le contrat dépasse les 3 ans) : le montant maximum de l’aide est de 1 200 €
Le contrat d’apprentissage doit être enregistré auprès de l’OPCO (Opérateur de compétences) dont dépend l’entreprise.
  • Envoyer le CERFA FA 13 à l’OPCO dans un délai de 5 jours maximum suivant le début d’exécution du contrat.
L’enregistrement du contrat d’apprentissage auprès de l’OPCO peut être faite par voie dématérialisée quand ce dernier le permet.
  • A durée indéterminée : voir texte
  • A durée déterminée
    1. Il a pour durée celle de la période d’apprentissage
    2. Il peut être renouvelé 1 fois si le bénéficiaire n’a pas obtenu la qualification envisagée pour l’une des raisons suivantes :
      • Échec à l’examen
      • Maternité
      • Maladie
      • Accident du travail
    3. Aucune indemnité de fin de contrat n’est due.

Présentation de l'apprentissage via le CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

C’est un contrat de travail en alternance à durée déterminée (ou indéterminée) avec une action de professionnalisation.

But

  • Permettre à un jeune d’obtenir une qualification professionnelle et/ou un diplôme 
  • Favoriser l’insertion professionnelle.

Bénéficiaires

  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emplois de plus de 26 ans
  • Allocataires RSA ou ASS
  • Fin de contrats aidés

Rémunération

  1. Pourcentage du SMIC selon l'âge et le niveau de formation
  2. Rémunération minimale pour les jeunes non qualifiés
    • Moins de 21 ans 55% du SMIC
    • Plus de 21 ans et moins de 26 ans 70% du SMIC
  3. Rémunération minimale pour les jeunes ayant un niveau BAC PRO
    • Mins de 21 ans 65% du SMIC
    • Plus de 21 ans et moins de 26 ans 80% du SMIC
  4. Rémunération pour les plus de 26 ans
    • 100 % du SMIC

Qui peut embaucher un “contrat de professionnalisation”

  • Tous les employeurs asusujettis au financement de la formation professionnelle (sauf l”état, les établissements publics administratifs, les collectivités territoriales).
  • Les employeurs n’ayant pas procédé dans les 6 mois précédents à un licenciement économique

Fonctionnement du contrat

  • Durée : 1 ou 2 ans selon le niveau scolaire et l’âge du candidat et le diplôme préparé.
  • Conditions de travail : c’est un salarié à part entière. Pour les moins de 18 ans la réglementation en vigueur s’impose, interdiction du travail de nuit (sauf dérogation), interdiction du travail les jours fériés (sauf dérogation).
  • Rythme pour les apprenants de “Form’alacarte” : Tous les lundi et un mercredi sur deux au centre de formation et le reste de la semaine en entreprise avec 2 jours de repos.
Tutorat

Un tuteur est obligatoire; il doit accueillir, aider, informer et guider le stagiaire. Il doit justifier être titulaire du "Permis de Former". Si ce n'est pas le cas, nous bloquerons des dates afin de lui dispenser cette formation obligatoire.

Incidences pour l’entreprise

Aucune prise en compte de l’apprenant dans les effectifs de l’entreprise

  • Une aide exceptionnelle est attribuée pour les contrats de professionnalisation conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 et au titre de la première année d’exécution du contrat à hauteur de : 5 000 euros maximum pour un salarié de moins de dix-huit ans ; 8 000 euros maximum pour un salarié majeur (d’au moins dix-huit ans et de moins de 30 ans). L’aide s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés, ainsi qu’aux entreprises de 250 salariés et plus sous certaines conditions.
  • Aide emploi franc, non cumulable avec l’aide exceptionnelle précédente, pour le recrutement d’un jeune de moins de 26 ans et résident d’un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) jusqu’au 31 décembre 2021:

– « Emploi franc + » Si le recrutement a lieu entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021 inclus, l’aide est portée à 7000 euros la première année, 5000 euros les suivantes (toujours dans la limite de 3 ans soit 17 000 euros maximum) pour un CDI ; et 5500 euros la première année, 2500 euros la suivante (toujours dans la limite de 2 ans soit 8000 euros maximum), pour un CDD d’au moins 6 mois.

– Au-delà du 31 janvier 2021, l’aide sera de : 5000 euros, dans la limite de 3 ans, pour un recrutement en CDI ; 2500 euros, dans la limite de 2 ans, pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois.

  • Une allocation plafonnée à 2000€ est attribuée par le “pôle emploi” pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de plus de 26 ans.
  • Aide exceptionnelle l’Etat de 2 000 €, pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 45 ans ou plus, inscrit à Pôle emploi.
  • Allégements de cotisations patronales sur les bas salaires (réduction Fillion renforcée)
  • Aide au maximum de 4000 € pour l’embauche en contrat de professionnalisation (au moins 6 mois) d’une personne en situation de handicap. La durée hebdomadaire de travail du salarié doit être au moins égale à 24 heures (sauf dérogation légale ou conventionnelle permettant de la ramener à 16 heures minimales hebdomadaires). Elle est cumulable avec les aides à l’emploi et à l’insertion professionnel.
  • Adresser le formulaire CERFA dans les 5 jours maximum suivant l’embauche.
  • 1 volet doit être donné à l’employé
  • 1 est gardé par l’employeur
  • les 3 autres sont envoyés à l’opérateur de compétences OPCO (ancien OPCA)

L’OPCO transmettra à la DDTEPF les volets nécessaires ainsi que les formulaires destinés à l’administration.

  • A durée indéterminée : voir texte
  • A durée déterminée
    1. Il a pour durée celle de la période de professionnalisation
    2. Il peut être renouvelé 1 fois si le bénéficiaire n’a pas obtenu la qualification envisagée pour l’une des raisons suivantes :
      • Échec à l’examen
      • Maternité
      • Maladie
      • Accident du travail
    3. Aucune indemnité de fin de contrat n’est due.
Statut et formation des apprentis

Les apprentis ont un statut de jeune travailleur salarié en entreprise, sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage. Ils ont conclu un contrat de travail. Ils peuvent être accueillis dans la fonction publique.

L’apprentissage permet de préparer tous les diplômes professionnels et technologiques de l’éducation nationale :

  • Certificat d’aptitude professionnelle (CAP)
  • Bac professionnel
  • Brevet de technicien supérieur (BTS)
  • Licence professionnelle
  • etc.

La formation pratique de l’apprenti se fait principalement dans l’entreprise, la formation théorique étant assurée par le CFA. Selon les diplômes préparés, le temps de formation en CFA varie de 400 à 675 heures minimum par année. La formation suppose donc une articulation étroite entre les deux lieux où l’apprenti acquiert des compétences professionnelles.